& Life is Superbueno....Chapt II: March 2007

Life is Superbueno....Chapt II

Sorties, Voyages, Politique, Balkans... Un condensé de moi couché sur écran

Tuesday, March 27, 2007

World in peace

Et si la vie, c'était ça?








Note: ce type s'appelle Matt Harding http://www.wherethehellismatt.com

Labels:

Sunday, March 25, 2007

Casa de cultura


Hier soir, une de mes rares sorties de la semaine (NDMMARDCP: oui, tu parles) pour un festival de musique électro, le Rokolektiv07, qui dure depuis 3jours quasiment non stop (c'est dire...), cela à la Casa de cultura a Studentilor, c'est-à-dire la maison de la culture des étudiants.

Et de la culture, il y en a avec plein de jeunes artistes, disc et videos jockeys, peintres contemporains etc. La soirée d'hier consistait donc en un énorme rassemblement de jeunes avec DJ et écrans géants. Le boulot d'un video jockey consiste à jouer, comme son nom l'indique, avec des images vidéos. Ca a l'air con comme ça, mais à voir c'est super. On est là en train de mater le DVJ (disc video jockey), avec beaucoup de grammes dans le sang, une cigarette qui se consume dans un coin de la bouche, on ferme l'autre oeil (ce qui est bizarre d'ailleurs) et lorsqu'on en a plein le foie, le nez ou les veines, on arrive à discerner les notes de musique, ce qui est assez extraordinaire. La musique passe, et nous on est là à voir sur écran géant toutes les notes, on voit la musique, on n'a plus besoin d'écouter, on ressent, c'est magnifique.

Tout cela révèle donc que j'étais sérieusement atteint. En effet, l'alcool était terriblement pas cher, ce qui ne m'a pas empêché de dépenser encore énormément. La soirée battait son plein, et moi je ne contrôlais plus mes mouvements, la musique me berçait, je n'avais pas besoin de danser, je nageais tout seul.

Quelques passages dans les couloirs, puis en me posant contre un mur, la porte se tourne, et je me retrouve de l'autre côté du décor, dans les backstages, en compagnie de gens connaissant des gens, Joprge galochant un membre du staff, et surtout plein d'alcool for free.

Retour dans le monde réel quelques instants plus tard, détour par les toilettes, des gens qui préliminairent dans les toilettes, bon tout a l'air normal, les pissotières qui débordent (aucun lien de cause à effet avec le fait précédent), merde mes pompes, allées et venues sur le dancefloor, et je me retrouve sur la scène en compagnie de "must know" autoproclamés à dansant en faisant face à tout le monde. DJ très sympa (les filles qui sont DJettes ont toujours plus de classe, comme pour les langues slaves, celles-ci devraient être parlées que par des filles).

Ma phrase préférée de la soirée, Manon disant à Pamela: "Excuse me but would you mind if I kiss your friend?" , si touchant de politesse.

La soirée se termine pour moi et j'entreprends de rentrer seul chez moi. Et j'y parviens. Non sans avoir repeint ma veste inintentionnellement (presque le mot le plus long de la langue française) avec la craie "attention craie fraîche" de mon immeuble.

Réveil vers 1h30, très douloureux probablement à cause du changement d'heure. Un détour dans les toilettes. En ce moment, je dois être malade car je pisse le sang du nez et de la bouche quand je me réveille (NDMMARDCP: effectivement...). Les autres sont déjà levés, bien que rentrés plus tard. Café, en étant encore un peu ivres. Ce soir, "gala" de charité.

Labels:

Wednesday, March 21, 2007

ქეთი მელუა



Comme tous les mardis, hier après midi, c'était football entre quelques Erasmus. En fait, on était que 7, donc jouer à 3 contre 4 n'est pas évident, et les milliers de cigarettes fumées se ont vite faites sentir.

Le soir, soirée crêpes à 20 chez Romain, tous invités par sa colloc Marta, qui n'avait juste pas calculé à combien de personnes, bourrée, elle avait dit de venir. On s'est donc retrouvés à beaucoup tous autour de Manon qui faisait des crêpes pour nous avec la seule poêle disponible chez Romain. En gros, ça a mis vingt ans donc pendant ce temps, on vidait toutes les bouteilles. Tout cela a fait que l'on a commencé à être bien pompettes, notamment Simon, Alex, Emily, Manon (toutes deux alias "bon allez on se fait un piercing à la langue demain matin à 9h...") ou moi (Romain jouait au foot dans son couloir, peut-être qu'on peut l'inclure dans la catégorie de ceux qui étaient un peu ivres.

Romain et Riccardo jouaient de la guitare dans la chambre de Romain, ça s'est transformé en super concert où on a tous chanté des classiques rock. Mention très spéciale à une amie de Marta de Madrid, Maria, qui joue parfois au Nasty (pour les madrilènes). Ses prestations à la guitare et au chant sur Carla Bruni, "kissing you" de Des'ree ou sur ses compositions personnelles a impressionné tout le monde. On était tous bouché bée, limite les larmes aux yeux et on voulait tous l'épouser. Elle pose une atmosphère à la Katie Melua (d'où photo et titre, qui signifie "katie melua" en géorgien). En un mot: magnifique.

Labels:

Sunday, March 18, 2007

Pe curand


Hier, Cecilia nous a quitté, elle est rentrée à Milan. En effet, elle ne restait qu'un semestre ici.

Vendredi, c'était donc la dernière soirée tous ensemble. Flat dinner à nous 5. Un grand moment, foie gras, lasagnes, pas mal de vin. Echanges de posters avec quelques photos et phrases cultes de la colloc.
Puis, les italiens sont venus, on est ensuite allé à l'Expirat, puis au Club A. Une excellente soirée, avec une ENORME surprise pour terminer (encore une fois, j'étais le dernier à comprendre!). Bref, QUE DU BONHEUR!
Rentré à 7h du matin en compagnie de Jorge ("But you are? -Hum, no I'm not.") et Pamela.

Quelques heures de sommeil, puis on lève, prend le café ensemble, et il est déjà temps de dire au revoir à Cecilia.

Pamela l'accompagne à l'aéroport, et une demi-heure après, on y débarque, pour dire un dernier au revoir. Moments très émouvants, mais aussi très pudiques, pas de torrents de larmes, ç'aurait été dommage après tout ce que l'on a vécu tous ensemble, à 5, comme une famille.

Quelque chose me dit qu'elle va vite s'ennuyer à Milan, donc on en s'étonnera pas si elle revient nous voir assez rapidement, d'où le "Pe curând! (à bientôt)". Allez, un effort, et reprends ton rôle de pilier de la communauté Erasmus!

Labels: ,

Friday, March 16, 2007

Pa pa!




Hier soir avait lieu la dernière Erasmus party au Suburbia. On ne sait pas encore quand ni où auront lieu les prochaines.

Rien d'exceptionnel à raconter pour ma part. On va juste quitter cette boite, qui est, on peut le dire, assez médiocre hors soirées avec Alessandro et Massimo ou évènements spéciaux, et dont le personnel n'est pas d'une amabilité manifeste.

Préchauffe en compagnie de Romain, de Manon et d'Ilione dans un bar lounge près de Strada Lipscani. Je n'ai pas retenu le nom, mais le personnel est très sympathique et good-looking, et la déco d'un excellent mélange de styles. Musique house de qualité, moi avec mon Dry Martini et mon Absolut (oui, ce soir j'ai décidé de boire de la qualité).

Arrivée vers 1h30 dans un Suburbia quasiment vide. Alessandro visiblement de très mauvaise humeur face au patron de la boite et décidé à rentabiliser tous les verres gratuits à sa disposition. Bien sûr, je le suis, je rends mes épinards, début d'ulcère, et je reprends le rythme. Soirée sympathique mais sans plus, passée au bar à discuter bet à faire ami-ami avec de nouvelles connaissances.

Rentré vers 5h, dans un appartement vide (seul Jorge était là). Réveil sans gueule de bois, en forme.

Le Suburbia c'est donc fini, beaucoup de gens s'y étaient illustrés (boudu...), mais bon, je ne pleurerai pas cette boite!
Quelle sera la prochaine? Perso, je vote Expirat (qui évoquera de bons souvenirs à Romain).

Labels:

Thursday, March 15, 2007

Acum, publicitate... Pe curand la Pro TV

Ceux qui sont passé sur Piata Universitatii peuvent remarquer le nouvel arrivage d'énormes publicités recouvrant tout les buildings ("mais... j'avais demandé avec vue sur la place!!!")

Pendant longtemps, et Boudu s'en souvient héhéhé, une immense et magnifique publicité Lufthansa qui lui a fait très plaisir. Moi en bon consommateur et enfant de la publicité, cela m'a fait choisir d'utiliser Lufthansa pour rentrer à Bordeaux (Otopeni/Franz Joseph Strauss/ Bdx), j'étais prêt à bosser pour cette compagnie, et je voulais ma carte Star Alliance.

Malheureusement, à ma grande déception, cette publicité a été remplacée par une publicité Dash, une marque que l'on ne peut qualifier de glamour, même si le lavage de vêtements devient effectivement plus efficace, je ne crois pas que mes nombreux amis rêvant de devenir concepteurs-rédacteurs-créatifs pensent en priorité à imaginer un pendant à "Dash océan respirez l'air frais de la mer".

Donc cette publicité géante défigurait la place et ne m'incitait en plus même pas à acheter cette lessive, puisque j'achète des paquets de 9kg Ariel.

Mes voeux ont été exaucés, cette publicité a été changée, et de plus, remplacée par une publicité Sunsilk,


ultra-efficace puisqu'elle met en scène les plus belles chanteuses roumaines du moment. Ah oui, pour ceux qui ne l'auraient pas encore compris, je suis un grand fan et grand admirateur de pop/dance roumaine. Je suis parfois suivi (Jorge pour Corina, et un peu pour Akcent car il connait bien un des membres, Simon pour Activ, ou en tout cas pour les clips mettant en scène des filles à belle plastique,...). On retrouve donc, chacune pour présenter un shampooing de la gamme Sunsilk, entre autres: Oana d'Activ (j'avoue c'est totalement ma préférée)






















Corina





















Cream

















Elena





















Et bien, je peux l'avouer sans détour, je me lave à présent les cheveux avec ces shampooings! Faible, je suis, je l'avoue, mais passer tous les jours devant ces beautés, et le soir, allumer la télé et me retrouver encore en face d'elles, c'est impossible de résister! Crezi ca rezisti? Ba nu!
Bravo Sunsilk!

Labels:

Monday, March 12, 2007

I learned how to live from "How I met your mother"


1.) They all drink Vodka Cranberries
2.) The Olive Theory of one partner in the couple liking olives and the other doesn't, is a true thing.
3.) Girls who quote lines from "Ghostbusters" are hot.
4.) Guys who are architects are hot.
5.) Suits are impressive.
6.) It is not a good idea to "ralf and run".
7.) Long distance relationships rarely work.
8.) Nothing good happens after 2 a.m.
9.) Kahlua + Root Beer = Tootsie Roll.
10.) Lemon law is legal and practical.
11.) Do not dump a girl on an answering machine... on her birthday... then find her again three years later... date her for three weeks... and then dump her again... on her birthday.
12.) Some women find guys with muscular legs sexy.
13.) Never say "Smurf Penis" on the first date.
14.) Bring a girl up to "the roof" and she is putty in your hands.
15.) Relationship-winning cupcakes are delicious.
16.) Some mistakes need to be made, even though you know it is a mistake.
17.) Sometimes girls make good "bros".
18.) Slap bet can solve things as effectively as paper-rock-scissors.
19.) Porcelain tub keeps a suit from wrinkling.
20.) At every party there is at least one girl, who knows absolutely nobody at that party.
21.) If you ever get into a tough spot simply say, "We are international business men, on our way to an international business meeting."
22.) You could sit around and wait for life to give you the answers, or you can grab life by the crack and lick the crap out of it.
23.) Swords on the wall of your apartment, makes the place that much more awesome.
24.) Never make a tape of sorrow to your ex-girlfriend... then run into her 8 years later... then bang her.
25.) Not-playing laser tag is worse than playing laser tag, because laser tag is awesome.
26.) Life is going to be rough for nerds that don’t know math.
27.) How some girls dress for prom is decided by going ho, or going home.
28.) A girl that can insult something you hate by referencing something you love, makes her that much hotter.
29.) If you don't laugh, it just seems mean.
30.) Frosting makes some people lie.
31.) If your really desperate, the only reason to wait a month before having sex is if the girl is 17 years and 11 months old.
32.) You probably won't score with a girl if you open with the line, "Daddy's home."

Labels:

Saturday, March 10, 2007

Muzica

Ils sont beaux, ils sont jeunes, ils sont roumains...

C'est la nouvelle vidéo d'Akcent "King of disco"


Moi, j'aime!

Labels: ,

Friday, March 09, 2007

Primavara


Hier, 17° à Bucarest... Un temps printanier...

Pour l'occasion, on sort sans manteau, car il commence à faire assez chaud dehors. Le plaisir est total à se balader en veste zippée. On se sent plus libre, plus joyeux, de très bonne humeur.

Envie de flâner, de profiter des parcs, de prendre le temps de marcher, de ne pas utiliser les transports urbains.
IL est amusant de noter combien le beau temps peut faire changer l'humeur.

Alors que je marchais tranquillement vers ma fac, attelé à la lecture du Point, les genoux meurtirs par tous les obstacles rencontrés les yeux rivés sur mon magazine, je rencontre Ioana et Andreea, deux élèves de mon Université, qui allaient à un match de volley ball, Andreea étant une des joueuses, et mon cours ayant été annulé. Elles me proposent donc d'y aller. Grand amateur de sport je les suis.

On a souvent recours aux paradis artificiels quand tout va mal, drogues, Prozac, Lexomil, etc... IL semblerait que le Volley Féminin fasse le même effet, et encore plus ici à Bucarest.

On ne sait où donner de la tête devant ce défilés de shorts moulants, de perles de sueur et de cris. Chaque étirement devient un attentat à la pudeur et chaque sourire un euphorisant certain.
Par contre, pas question de flâner ou de ne pas se concentrer sur le jeu, bien au contraire. Rien qu'à l'echauffement, qui consiste à s'envoyer des belles violemment sur la largeur du terrain, quelques secondes d'inattention peuvent vous valoir un nez cassé, ou, en tout cas, une balle sur la figure.

Très vite, le match se termine pourtant et il faut rentrer. La journée a été belle. Le volley féminin devrait être un sport obligatoire. Il faut militer pour le retour de Jeanne et Serge à la télévision. La vie est plus belle lorsque les sports en salle sont féminins.

Labels:

Monday, March 05, 2007

City Angel


Il y a des moments où l'on se sent vraiment stupide, où l'on se trouve à dire des choses totalement banales, on le sait, mais on ne peut faire autrement.

Je m'explique: dimanche soir (oui j'ai pris l'habitude de sortir les dimanches soirs, je trouve que les gens y sont plus cools) je rentre chez moi, seul, après dîner avec Alex et Fleur/Revenge club/ Club A (très bonne soirée, d'ailleurs j'ouvre une parenthèse: deux amis de Cecilia sont là, Matteo étudiant en droit et Luca booker pour une agence de mannequin ce qui ma foi n'est pas le pire boulot du monde), je rentre donc chez moi, quand sur le chemin, je rencontre une prostituée, ou plutôt elle me rencontre puisqu'elle m'aborde et que moi je ne capte même pas qu'elle est prostituée et lui propose de la raccompagner chez elle (un mec se foutait bien de ma gueule à côté).

Donc je fais un bout de chemin avec elle, on discute et tout, et elle commence à m'expliquer (ne vous inquiétez pas, j'ai vite compris, je ne vis pas chez Casimir non plus -ouh là quelle phrase râtée-). ET là, bon, très vite je lui dis No way, et on discute, et moi avec tous mes bons sentiments, je lui sors le discours du parfait boy scout, du genre "mais pourquoi tu fais ce travail là? pourquoi tu ne cherches pas un "normal" job plutôt que faire le trottoir?" 22ans, un enfant de 5ans... ce genre de situation fait forcément mal au coeur et quand tu l'as en face de toi, tu te rends compte que tout ce qui sort de ta bouche c'est un discours formaté que tu sais totalement à des années lumières de la réalité, mais c'est tout ce qui te vient.

C'était une situation où ke me suis senti extrêmement jeune, naîf, boy scout comme je l'ai dit auparavant. Et pourtant, je ne pense pas l'être. Mais je crois que dans ce cas, il faut avoir cette part de droiture, de naïveté peut-être, mais d'idéal. Le discours tenu était juste, mais totalement éloigné de la réalité.

Puis, elle s'est mise à pleurer, et là je me suis senti très bête. Je lui avais sorti un discours dont elle était parfaitement consciente, et là chaque minute passée à écouter mes banalités lui faisait perdre des clients potentiels= argent potentiel= loyer et nourriture pour elle et son bébé.

Je l'ai donc raccompagnée où on s'était rencontré, que pouvais-je faire d'autre? Et je suis rentré chez moi. J'ai bien sûr réveillé Simon pour parler de tout ça, et là on en a discuté pendant une bonne heure.

Que pouvons-nous faire? Il est clair que la prostitution est et a toujours existé. Je dirais même qu'il faut que ça existe. Dès lors, faut-il l'encadrer, comm en Espagne ou en Allemagne par le biais de maisons closes? Il est vrai que l'argument des contrôles sanitaires plus fréquents fait réfléchir. Quelle est la situation en France? La loi Sarkozy sur la racolage passif a poussé les prostituées de centre ville à se déporter vers les aires d'autoroutes, voire à l'extérieur des filles et là, en cas d"'accident", de réglement de compte, d'agression, personne n'est là.

Il semblerait que les priorités soient doubles. Il est vrai qu'il y a des prostituées volontaires, "le plus vieux métier du monde", la prostitution à la papa. Ces prostituées, qui sont à leur compte, paient leurs impôts, leurs taxes, n'ont en revanche aucun statut social, aucune aide, évidemment pas de chômage, ni rien. Dès lors, comment penser qu'elles puissent se réinsérer? Il faut impérativement un statut social à la prostituée.
Pour l'autre part des prostituées, il y aurait tellement de choses à dire... Souvent cela concerne les prostituées étrangères (qui sont maintenant majoritaires en France), et là j'ai peur de retomber dans les banalités, au sujet des mafias, etc.

Il est plaisant qu'une sortie de boite débouche sur une grande discussion avec Simon. Que pouvons-nous faire? Pour l'instant, rien, seulement garder ses valeurs, essayer de comprendre mais ne jamais accepter cette situation. Donc dans l'immédiat, la meilleure chose à faire des prochaines années, c'est de bosser et gagner son fric, pour ensuite pouvoir intelligement utliser cet argent en aidant les autres. Se constituer son capital pour ne pas être dans le besoin, pour l'utiliser à des fins utiles.

En lien: http://www.droitsenfant.com/prostitution.htm une étude sur la situation de la prostitution des mineurs en France.

Labels:

Friday, March 02, 2007

Mărţişor


Je peux tirer le bilan (provisoire) de ma semaine.

Lundi, excellent moment avec d'autres Erasmus avec une après-midi foot. Oui, on peut dire que c'était un moment Nutella.
Courbatures pendant trois jours (hey oui, on peut pas dire que j'aie fait beaucoup de sport cette année)

J'ai découvert l'Institut français. Jusqu'à présent, je n'y étais jamais allé, disons que j'assimilais ça à l'ambassade, c'est-à-dire un truc chiant pour expats. Finalement, c'est un endroit très utile pour tromper l'ennui, louer des bouquins, assister à des conférences ou regarder Palais Royal (ok la dernière proposition n'est pas du tout indispensable).

Ceci a entraîné ma Beigbedisation. Oui, enfin je me mets à la grande littérature française contemporaine.

J'ai commencé (timidement) à assister aux cours. Pour l'instant, rien de bien intéressant, heureusement que j'ai encore le temps pour me fixer.

Le choix de mon parcours/master l'an prochain (hey oui apparemment il faudra rentrer) me préoccupe moins. Je me suis fixé sur APRI (Affaires publiques et représentation des intérêts, orienté lobbying et communication, avec un semestre à Québec en 5e année, mais seulement une dizaine de places disponibles), et il semblerait que jene change plus d'avis, ce qui est une grande avancée car jusqu'à présent je changeais chaque jour.

Aucune cuite à signaler. Hier soir, Erasmus party, j'étais assez joyeux, mais rien de bien spécial, je suis rentré tout seul, de mon plein gré, vers 5h, bien avant la grosse majorité. Paradoxalement, gros gros mal de crâne de matin, il faudra que l'on m'explique.

Hier encore, c'était, le Mărţişor. Pour le 1er jour de mars, la coutume est d'offrir des fleurs et le fameux martisor blanc et rouge afin de fêter l'arrivée du printemps. On le porte attaché à la poitrine neuf jours de suite ou tout le mois, cela dépend des régions, après quoi il est suspendu à un arbre fleuri, dans l’espoir que toute l’année serait fleurie. Le mărţişor est une fine ganse formée de deux fils tressés, l’un blanc et l’autre rouge, auxquels on peut attacher une petite figurine en bois ou en métal (un coeur, une lettre, une fleur, un fer à cheval ou un trèfle à quatre feuilles) qui joue le rôle de porte-bonheur. e rouge et le blanc mêlés représentent les deux saisons qui se mélangent encore. Le rouge c’est l’hiver (peut-être parce qu’on y fait rougeoyer l’âtre) et le blanc, le printemps qui s’annonce avec la pousse du perce neige, fleur symbolisant le retour de la nature à la vie.

Voilà, pour ce moment très Etno TV http://www.etno.ro/ et pour mes news.

Labels: ,