& Life is Superbueno....Chapt II: Never Ending Day

Life is Superbueno....Chapt II

Sorties, Voyages, Politique, Balkans... Un condensé de moi couché sur écran

Sunday, June 10, 2007

Never Ending Day

Bon, tout d'abord je ne resiste pas a poster cette video de Sarkozy au G8 qui apparemment n'avait pas bu que de l'eau lors de son entretien avec Vladimir Poutine:


Sinon, pourquoi never ending day? Tout simplement parce que ma journee d'hier a ete sans fin.

Elle a commence tres tot, lever vers 9h (alors que retour de boite, aie), pour assister a la presentation d'un projet artistisque d'Andra contre les discriminations et aussi accessoirement recuperer mon portable qu'elle avait garde (oui je n'aurais pas dormi que 3h juste pour le plaisir sinon).

La presentation dure, puis bien evidemment on va tous siroter quelques bieres avant d'aller a la parade Gay juste apres la pluie.
Arrivee a la parade,c'est assez impressionant. D'abord il faut savoir que tout le perimetre est totalement quadrille et certaines rues aux abords de Piata Unirii sont fermes aux pietons. Deja, en 2005 la Gay Pride etait menacée d'annulation par la mairie de Bucarest mais a finalement lieu grâce au soutien du président Basescu. En 2006, des groupes d'extrême droite sont venus perturber le défilé, qui se tenait pourtant sous haute surveillance.
Cette annee, beaucoup de rues etait donc fermees. On arrive quand meme jusqu'au cortege, entoure de policiers qui empechent d'entrer dedans. Evidemment, je m'en branle et y penetre. En gros, 400 participants, c'est peu, mais plus de 1500 policiers qui entouraient le cortege et servaient de remparts anti oeufs et pierres. Oui, car les "badauds" n'en etaient pas, il y avait autour beaucoup de militants traditionnalistes qui nous traitaient d'animaux et nous jetaient des pierres.

Tres bonne ambiance dans la marche, musique techno, beaucoup de particpants masques, drapeaux et bracelets arcs en ciel, beaucoup de journalistes presents aussi.

Arrives a Unirii, les choses se corsent, on entend de gros petards exploser aux abords, de plus en plus de pierres, les policiers sont obliges d'aller chercher leur dispositif anti emeutes afin de faire un mur mobile. De nombreuses arrestations aussi, notamment de groupes de skinheads.

Finalement, pas mal d'heteros dans la parade, avec quelques couples avec enfant, comme quoi peut etre que les choses vont evoluer. Beaucoup d'etrangers. Des pretres americains aussi, supportant le mariage pour les homosexuels. Mais un etat de tension clair. A la fin de la marche, les consignes etaient sans equivoque, il fallait cacher drapeaux et bracelets pour eviter toute agression (on l'a evidemment pas fait, ce qui a valu une belle altercation entre Simon et un jeune con). Mais la tension n'est pas retombee et c'est une atmosphere assez apocalyptique qui a suivi: de plus en plus de policiers, certains issus de l'equivalent roumain du RAID, enormement d'arrestations, plein de personnes frappees et embarquees dans les camions. Severe, mais heureusement que les policiers protegeaient tout le monde des groupes d'extreme droite.

Ensuite, evidemment soiree prevue au Queens la boite gay de Bucarest. Bon, cette soiree a ete extremement longue, bien evidemment a l'atmosphere orgiaque, donc je ne peux pas tout raconter ici, cela prendrait trop de temps, et mes souvenirs sont assez flous. Juste quelques reflexions:

- Sortir avec une bisexuelle n'est pas de tout repos
- C'est la derniere fois que je vais dans une boite homo avec autant de trous dans mon jean. En effet, mes trous deviennent assez vite des lieux de rencontres alors que je ne le desire pas
- Les jeux de style "celui qui rend l'autre jaloux a gagne" sont marrants mais completement debiles, surtout que je perds souvent
- Je devrais arreter de boire apres 5h du matin, car les fins de boites ne rassemblent pas les personnes les plus normales
- Il faudra que je previenne les filles que les morsures peuvent etre sympa, tant qu'on ne saigne pas apres. Dans ce cas, la personne y est alle un peu fort


On mixe tout cela, et finalement on se reveille a l'autre bout de Bucarest, le dos et le cou couverts de morsures et de griffures, mais extremement satisfait de la nuit.

Je ne balancerai AUCUN dossier!

EDIT: Apres debriefing avec Simon, je realise que je ne suis pas le seul a avoir eu une grosse fin de soiree. En effet, apres s'etre perdu a de nombreuses reprises sur le chemin du retour, il a apercu notre rue, plein d'espoir... puis s'est reveille dans une voiture de police, qu'il a prise pour un taxi! Il s'est reveille au moment ou les policiers, hilares, etaient tout proche de chez nous, et leur a dit "Arretez vous ici, merci beaucoup" comme a un taxi...

Labels: , ,

0 Comments:

Post a Comment

<< Home