& Life is Superbueno....Chapt II: November 2006

Life is Superbueno....Chapt II

Sorties, Voyages, Politique, Balkans... Un condensé de moi couché sur écran

Sunday, November 26, 2006

Imi merge bine



Après les excès de vendredi, hier soir a été une soirée toute tranquille. Qu'ai-je fait? Alors, tout d'abord, j'étais chez Romain, et, je ne sais pas pourquoi, on a eu envie de faire des crêpes. C'était la première fois pour nous deux, on n'avait rien pour doser, donc on l'a fait vraiment à l'arrache. Bon, c'est super chiant de se battre contre les grumeaux, mais la pâte était relativement normale. On s'est en revanche bien chié la fabrication des-dites crêpes. En gros, aucune d'elles n'était vraiment ronde et non déchirée. En même temps, on s'en foutait vraiment, donc on a décidé de toutes les couper en deux, et les bouffer direct, une par une, encore brûlantes, avec deux tonnes de confiture d'abricot. On avait vraiment l'air de deux porcs. Juste avant de bouffer, on se racontait qu'on avait perdu du poids et de stailles de jean (surtout cette anorexique de Romain!), et après on s'est jeté sur ces crêpes (on a dû en manger une dizaine chacun!), en se brûlant, mais on s'en foutait. Une petite pensée pour Romain, qui a essayé de varier et de les bouffer avec du Zakuzka, une sorte de purée d'aubergine (un peu genre ce qu'on met dans la moussaka grecque)... No comment...
C'était une bouffe un peu compulsive, je l'avoue, on s'est fait péter le ventre et ça, c'était bien sympa!

Ensuite, je ne suis non pas allé en boîte, mais bel et bien rentré chez moi; et là, avec Vera, Simon et Lucile, on a matté "Lord of the Rings". Donc soirée très tranquille!!!

Today, j'ai profité du beau temps (qui durera encore j'espère!) pour aller passer l'aprem au Lac Morii, à l'extérieur du centre de Bucarest, avec Vera et Ioana, une amie à elle. Pas mal de bouger un peu du centre, ça faisait bien plaisir de découvrir de nouveaux coins, notamment celui-ci avec tous ses HLMs, son lac, ses pêcheurs, son ancien cimetière, ses croix en l'honneur des gens morts dans le lac (trop d'alcool???)

Et ce soir, soirée HBO avec Charlie and the chocolate factory et Team America, en anglais sous-titré roumain!!!


Et cette semaine, il faut absolument que j'aille voir Casino Royale!

Labels:

Saturday, November 25, 2006

Génération Nan Nan

"But why is he wearing like a girl???"

Simon, ce matin, devant un clip vidéo de Diam's

Labels:

Pentru inimi

Un petit mot sur la météo pour commencer: il fait toujours 15°, on approche le mois de décembre, c'est génial! Espérons que ça va encore durer, et que tout ne va pas se dégrader d'un coup brutalement.




http://lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=7373
je pense que tout le monde a eu le temps de lire ce qui s'est passé. Bon, c'est toujours horrible qu'il y ait mort d'homme bien sûr, mais qui est coupable? La Préfecture de Police probablement, qui n'a pas jugé utile de classer le match PSG/Hapoël Tel-Aviv comme "à risques",ce qui a fait qu'un flic a pu se retrouver totalement isolé face à 150 barbares, le club bien entendu, qui ne lutte pas contre ses supporteurs les plus radicaux; mais certainement pas ce jeune flic qui, extrêmement courageux, a défendu la vie d'un supporteur du club israélien isolé. C'est très triste qu'il y ait mort d'homme mais je préfère que ce soit un des Boulogne Boys ayant voulu lynché le flic, notamment parce que d'origine antillaise, et le supporteur du clib israélien, parce que juif, plutôt que ce flic ou ce supporteur.

Les dirigeants du PSG devraient aller à Madrid, autre grande capitale, pour voir, en comparaison, la convivialité qui règne dans ce stade (grande équipe grand public ?) y compris à l'égard des supporters adverses. Le PSG, par son jeu et son public, est la honte de Paris. Mais, depuis plus de dix ans, les dirigeants ne font rien. Se demande-t-on pourquoi à chaque match le speaker du stade arrangue le Kop Boulogne (amis de Boulogne êtes vous chauds ?) légitimant ainsi la frange la plus bête et barbare des supporters parisiens ? Tous les dirigeants, pour des motifs obscurs, se sont accommodés des pires dérives et ont renforcé comme "supporters" les groupes racistes les plus indéfendables. Il faut des mesures d'une extrême sévérité contre le club, car c'est bien lui qui est responsable, et coupable. L'indignité n'a que trop duré.



Un tout autre registre, hier soir, bonne cuite! Ca faisait quelques temps que mes messages ne concernaient pas des grosses soirées ou des grosses cuite, donc là c'est le retour!
Tout d'abord on est allé au Twice avec Romain, Ilione, Riccardo, Andreea et Dora. Le Twice, c'est un peu le "Second hand shop" des clubs (dixit Veronica). Bon, je vois pas trop que reprocher à cette boite, les filles sont nues sur le bar, ils passent de la techno/pop roumaine que j'adore, les boissons ne sont pas trop chères, etc...

Ca, c'est pour une bonne partie de la soirée, ensuite qu'elle ne fut pas ma surprise d'entendre un truc ressemblant à Magic System (jusqu'où devrai-je fuir???), ça y est le DJ était lancé dans une opération "hey vous connaissez le Macumba? C'est une discothèque de PESSAC!". Et là, on se rend compte qu'il a aussi importé la clientèle, des gros blaireaux, des gamines dansant langoureusement, des over fashion, etc.

On est part ensuite à l'Utopia, qui n'est pas un cinéma d'art et d'essai de Bordeaux. C'est une boite souterraine dans le Passage Villacrosse, au coeur de ce qui était le Petit Paris (ça c'est pour la partie historique, bien maigre, de ce message). C'est donc un club souterrain avec musique rock, ambiance enfumée, etc. On y a retrouvé notamment Simon et la communauté Sarde.
Et donc à, la grosse caisse a commencé pour Simon et moi, à coups d'Absinthe, de vodka, de bière, de red bull, etc...
Je me suis donc retrouvé, capuche baissée, regard hagard, à participer aux pogos, à m'exciter sur la musique, etc; bref, c'était super!

Rentré assez tôt, vers 4h, car le deuxième effet kiss cool était un énorme coup de barre.
Simon rentre une heure après, complètement bourré, et me fait un speech pour dire que c'est la première fois qu'on se met une énorme caisse et que finalement on se retrouve à dormir ensemble, sans fille. Ce speech était annonciateur de la gueule de bois de ce matin.

Ce soir: repos!

Labels: ,

Thursday, November 23, 2006

Kalachnikov

Petit moment romantique hier soir, avec les moules/frites de Rachel et Ems (trop booooooon!!), la police arrive, il était 2h du matin, et nous dit qu'il y a des plaintes des voisins à cause du bruit (qui n'était pas si fort comparé aux jours précédents). 2 gars, une femme. Obligation de tout comprendre et expliquer en roumain. Les voisins ne nous ont rien dit pour le bruit, sinon on aurait baissé le son, explique-t-on.
Ils nous prennent les papiers à tous, demandent à examiner les contrats de location. Ca commence à être un peu relou, sachant qu'on est attendu (et moi en particulierà à l'Underworld.
Un des flics flashe sur Pamela et n'arrête pas de l'appeler et de lui demander de venir dans la voiture (du genre "vous pouvez tous partir, on prend Pamela")

Le plus âgé, dans un élan de bonté, nous explique "vous savez normalement vous devriez tous payer, mais comme on est la good police, y'en a un seul qui va payer, on demande pas beaucoup". Merci!

Finalement, on descend vers leur voiture. je monte dedans, et le flic me montre l'article du règlement. L'article en question concernait les instruments de musique, les karaokés et les alarmes après 1h.

On essaie de lui expliquer que 1)on n'a rien fait de tout ça,bien que je chante très bien, c'était plutôt Franz Ferdinand ou George Michael
2) on était pas au courant, les voisins ne nous ont rien dit donc désolé mais on doit partir.

Il montre alors les amendes prévues: 500lei (bizarrement écrits au feutre, l'ancien prix avait été raturé mais comportait moins de zéros.)
On explique que c'est quand même un peu cher (Simon qui n'avait rien compris: "c'est trop cool, ils demandent que 50lei)
Le flic continue à nous saoûler avec Pamela.

Bref, ça discute ça discute. Finalement, le plus vieux me demande à quelle heure on rentre, je réponds "7h", il me dit "vous rentrez à 5h et je vais faire un contrôle, vous avez intérêt à être là et à dormir".

Merci.

Donc finalement on a rien payé.

Et personne n'était rentré à 5h.

Labels:

Wednesday, November 22, 2006

Crez ca n-am intelez

Pour ceux qui croient que je ne fous rien cette année, je vous montre les questions de mon exam de comparative politics de lundi:

Explain the logic behind the most different and the most similar systems designs. What is/are the argument(s) in favor of each of the two methods?

Explain why, in most cases, there is a correlation between economic, social and political development. On the other hand, explain in what circumstances they are not correlated, and why

List and discuss the consequences of colonial government.

What is the new trend that Fukuyama talks about in “State Building”? What was the old agenda that he talks about, and why does he argue that this agenda was wrong? Is state weakness a problem? Why?

List and discuss the six reasons why, according to Huntington, civilizations will clash.

What is the difference between horizontal accountability and vertical accountability, and what is the importance of each?

What is the Alternative Vote? What is First-Past-the-Post (SMD plurality)? What is majority-runoff? Give examples (at least one for each system)

Name and discuss Stepan’s three central features of federalism (origins, central goal, and whether is symmetrical or asymmetrical). Explain what each of these dimensions means (at least one sentence for each dimension), and the position [of the US, India or Brazil] on each of these three features (coming-together, demos-constraining, and symmetrical)





Voilà, vous avez trois heures.
Inutile de préciser que j'en ai bien chié.....


Hicham, take care!

Labels:

Sunday, November 19, 2006

"You know, you're very hot for a fridge!"















On est dimanche, il ne fait pas trop froid, il ne fait pas trop beau et, une fois n'est pas coutume, on est trois à bosser, Pamela, Jorge et moi. En fait, on a des mid-terms exams la semaine prochaine (je commence lundi) et on n'a rien foutu jusque là (en gros les pages que l'on a à lire se chiffrent en centaines).

Je suis en weekend depuis mercredi soir, comme chaque semaine.
Mercredi soir, soirée à l'Underworld, on est arrivé un peu plus tard que d'habitude, vers 1h30, je suis rentré plus tard que d'habitude, vers 6h. Les soirées à l'Underworld se suivent mais finalement ne se ressemblent pas. De plus en plus de monde, moins d'Erasmus, plus de roumains.

Vendredi soir, soirée garnie. Tout d'abord, tapas dinner concocté par Rachel et Jorge, chez Fleur, Rachel et Ioana. Un délice! Et je n'écris pas ça parce que je sais que je serai lu!

Ensuite, Black&White party. Comme la Fleur's party mais en black&white. Simon et moi avions donc sorti nos habits d'enterrement, pour la bonne cause. Ayant passé la soirée à parler, faire la navette entre les uns et les autres, entre l'envie de bosser le roumain et l'amusement devant les problèmes de non-couples (ou de non-couple anymore) des uns et des autres, ce n'est qu'à la fin de la soirée que je me suis rendu compte qu'elle avait été bien alcoolisée.

Moment pas glop: je sors fumer une clope et prendre l'air. 3 gamines viennent me demander de l'argent, puis me proposent de coucher avec elle. Elles devaient avoir 13 ou 14 ans. Alors, là ça fait mal au coeur. Je suis rentré acheter une bière pour faire de la monnaie et leur donner. Je n'avais pas envie qu'elles proposent cela à tout le monde

Enfin, Planteurs, une boite à la déco incertaine (pub irlandais? canapés cuir? cale d'un navire? boite de nuit?); mais à la bonne musique et très bonne ambiance, apportée peut-être par la multitude de personnes arrivées en même temps, dont une majorité d'italiens avinés.
Quelques mots très brefs sur 3 d'entre eux, choisis au hasard:
Dario, une bonne humeur 24/24, dreadlocks, piercing à la langue, habits fashion. Fournisseur officiel de photos.
Luca, très classe à jeun, très drôle bourré. A chaque fois, me prend par l'épaule et me dit "bon alors quelle fille choisis-tu cette fois?" puis s'arrête sur une fille, m'emmène contre ou sur elle, prends ses bras, et les mets autour de moi. Lui aussi toujours de très bonne humeur.
Francesco, ce type est un animal, je suis réellement admiratif. Peut-être l'esprit napolitain. Un moral à toute épreuve, les refus ne le perturbent pas. Dès qu'il boit, se transforme en machine à draguer intensive. Hilarant, sauf lorsqu'on se rend compte que c'est notre copine qui est draguée. Peut-être un des plus drôles quand même, tant il ne se fatigue, ni n'abandonne jamais. Vraiment probablement l'Erasmus le plus endurant.

Retour à l'appart vers 6h30 ou 7h je ne sais plus, après être rentré avec Romain et Manon, puis avoir raccompagné Emily, alias "j'ai plus mes clés, donc réveillons mes proprios!"
En rentrant, un peu plus tard que moi, Simon, trop bourré, n'a pas réussi à ramper du salon jusqu'à la chambre. Ensuite, il a passé toute la journée à ne pas émerger et à rester ivre.

Samedi, journée off. Des amis sont passés à l'appart dans la soirée, mais c'est tout.

Aujourd'hui, journée consacrée à bosser pour les mid-terms... comme vous voyez...

Labels:

Sunday, November 12, 2006

So beautiful and wild






Weekend totalement off, dans le sens qu'il n'y a eu pour nous ni club, ni parties, rien!

Simon n'est pas sorti depuis mercredi soir à l'Underworld.

Jorge est juste sorti vendredi soir à l'Impact (et comme souvent la pêche a été bonne!)

Et moi je suis juste sorti mercredi soir à l'Underworld, puis j'ai juste mangé dehors jeudi et vendredi, mais c'est tout!

Weeekend de sevrage donc.
Par exemple, hier soir on a passé la soirée à regarder Kill Bill avec Jorge, Daniel (sa prise), Simon, Romain, Vera et Manon.
Bref, rien de très folklo, mais j'avoue que parfois, cela fait du bien.

Aujourd'hui, grand nettoyage de l'appart avec Jorge et Simon, mais surtout grosse mission: faire fuir les puces, qui ont peut-être été amenées par les habits que Jorge a trouvé dans une poubelle à Belgrade.
On a donc sorti les gros moyens: "pucicide" (ça se dit?), enfin bref insecticide, du genre que lorsqu'on le pulvérise il faut le faire avec toutes le fenêtres ouvertes, puis les fermer, et quitter l'appartement pendant 4heures.

Il fallait donc nous voir, avec gants en caoutchouc, bonnets, écharpe sur le nez, aspergeant lits et tapis avec nos bombes, et s'enfuyant presque en courant pour ne pas être intoxiqué.

On a dû ensuite quitter l'appartement pendant 4h, on est allé au CoolCat, un excellent bar aménagé dans un appartement avec de la bonne électro musique.

On a pu parler d'un problème qui ne va pas tarder à arriver: à la fin de ce semestre, Cecilia et Pamela (mais elle ce n'est pas encore sûr) vont rentrer en Italie. On doit trouver d'autres collocs. le problème c'est que Pamela et Cecilia dorment ensemble, et je ne pense pas que d'autres auront envie de faire de même. Marta, une amie de Jorge, est peut-être intéressée pour venir. Mais elle veut sa propre chambre. Ce qui fait qu'on se retrouverait à 4, avec le loyer de 800€, cela ferait augmenter la part de chacun. Comme Simon et moi dormons dans la même chambre, on ne va pas payer le même prix que les autres; mais cela fera augmenter sensiblement le prix pour Jorge.

Tout cela fait qu'on risque peut-être de quitter l'appart au 2e semestre. Pour peut-être trouver encore quelque chose ensemble, ou se séparer.
C'est bien évidemment tragique tant on aime cet appart, et tant j'aime mes collocs.

J'adore les moments que l'on passe ensemble, lorsque Simon ou moi rentre tard dans la chambre, réveille l'autre qui lui demande comment s'est passé sa soirée et qu'on raconte ce que l'on a fait.
Lorsque Jorge cuisine le lendemain d'une énorme soirée et qu'on mange tous ensemble en se racontant la soirée, la nuit, qu'on essaie de refaire le puzzle de la soirée, qu'on récupère de notre cuite, tout en mangeant des lentilles ou du riz au curry en en fumant clopes sur clopes.
Lorsqu'on se retrouve autour de nombreux cafés-clopes en parlant souvent de sexe, de nos relations et qu'on balise parce qu'on ne bosse pas assez et qu'on fait beaucoup trop la fête.
Lorsque Jorge met la chanson de Jay-Jay Johanson "on the radio" et qu'on comprend qu'il va ramener un gars et qu'on va se taper une grosse cuite ce soir.
Lorsque je rentre de cours et que je vois Simon sur le canapé regardant HBO, dans la même position que lorsque je lui ai dit "Bye, I go to my fuckin courses"
Quand on se retrouve tous ici avant d'aller à l'Underworld le mercredi soir et qu'on hésite, en plus des bières, à boire de la tuica ou du schnapps, car on sait que lorsque l'on boit cela, on aura du mal à retrouver l'appart, même si l'Underworld est à 5min.
Lorsqu'on se réveille le matin et qu'on s'aperçoit que le population de l'appart a doublé.


Ahhh j'espère qu'on pourra conserver l'appart ou alors qu'on restera tous les trois. C'est loin d'être sûr mais bon, let's see...

Labels:

Friday, November 10, 2006

E-Muzica

Ce matin, je me lève. Il est 11h. Je suis en weekend (hey oui, on est vendredi!). Je sors la tête hors de la fenêtre, il fait 15° dehors, j'aperçois le Palais du Peuple (à 5min de chez moi, au bout de ma rue). Ayant un peu faim, je prépare des sandwiches à Simon et moi: pain, mici, tomate, oignon, cornichon, sauces. Je n'ai pas la gueule de bois, j'ai bien dormi.

Comment cela fait-il?
Et bien, je n'ai pas bu d'alcool hier soir (juste du vin rouge). Et je ne suis pas allé en boîte.
Je ne suis pas sorti?
Si si, mais je suis allé............... à un concert de musique classique!!

Hey oui, enfin quelque chose de relativement sobre et intelligent à mettre sur ce blog. Hier, je suis allé voir un concert de musique classique à l'Athénée avec Romain, Manon, Alex, Emily, Rachel, Fleur et ses parents. J'ai bien sûr été appâté par la proposition d'Alex "Vas-y viens y'a Beethoven qui fait un concert".

Les concerts de musique classique sont assez drôles toutefois. Tout le monde adôôôôre, a fait intelligent. Une fois à l'intérieur, tout le monde a l'air moins intelligent.
On se met donc à regarder aux alentour. Untel se curant le nez, untel baillant. Le sosie de Roselyne Bachelot ayant troqué ses cheveux pour une barbapapa à la mangue. Un couple : le professeur Tournesol et une Gertrude à chapka.

Tout le monde essaie de se concentrer. La musique a beau être de très bonne qualité (pas mal ce Beethoven, je crois qu'il faut retenir ce nom), matter des gens dont l'unique mouvement est de bouger une baguette a quelque chose d'hypnotisant.
21h30, tout le monde se réveille. Tout le monde sort. Tout le monde applaudit. Sauvés.
Non. C'était l'entracte. On n'en est qu'à la moitié.

2e acte: j'ai appris le Lonely planet par coeur.
Heureusement, cette fois-ci cela bougeait plus, grâce au chef d'orchestre, qui a des qualités indéniables de mime et qui doit faire un malheur en soirée tant il sent la vibe. J'essayais d'imaginer Sarkozy à sa place, ou lui à la place de Sarkozy. Distrayant.
Et maintenant, je peux renseigner tout le monde sur le starifs et les fréquences de train pour Sibiu ou la Moldavie, ainsi qu'où boire un verre.

J'avais prévu d'aller en boite après, histoire de faire écouter à mes oreilles de la vraie musique. Mais ce concert a eu l'effet inverse d'un Red Bull, je suis donc rentré chez moi et me suis endormi tout habillé dans la chambre.

Labels:

Thursday, November 09, 2006

Gossips

First of all, thanx to all the people coming daily checking my news on this blog. I write this message in english, because there are more and more Erasmus students coming on this site and worrying for all the things I would write about them and about their private life.
So, don't worry, your secrets are in safe with me. I'm not interested in telling all the gossips about friends' private life.

J'écris un autre message, en français, celui-ci, pour rassurer les parents de Romain qui, actuellement, font le siège de toutes les chancelleries et ambassades afin d'avoir des nouvelles de leur protégé. Outre le fait que je voudrais préciser que la Roumanie est un pays bien moins dangereux qu'Israël ou la Palestine, terres saintes que le petit Lalanne a pu fouler auparavant tout en n'étant "pas fiable niveau sécurité (dixit Romain B.)", je tiens à rassurer sa famille, ses amis et ses fans, il va bien et, contrairement à ce que l'on pourrait croire si l'on n'avait comme news que ce blog, nous ne passons pas notre temps à faire la fête (quoique...) et son foie est toujours en très bon état (mais ses poumons un peu moins...)

Labels:

Monday, November 06, 2006

Shir la shalom

Bon, j'ai enfin réceptionné le colis de mon père qu'il avait envoyé il y a environ trois semaines.

Pourquoi je ne l'ai pas récupéré plus tôt? c'est simple.
Quand le facteur est passé, je n'étais pas à l'appart. Mais apparemment, ça lui semblait trop simple, trop évident de laisser le colis au bureau de poste en bas de chez moi. Il a dû se dire que ça me ferait tripper d'aller à l'autre bout de la ville, dans des quartiers où je n'étais encore jamais allé pour réceptionner un colis.

Il a fallu que je trouve une matinée à meubler. J'ai donc dû me taper le taxi jusqu'à là-bas, tant l'endroit était mal desservi en terme de bus. Arrivé là-bas, c en'est finalement pas si différent des postes françaises, en peut-être encore plus chiant, quoiqu'on ne comprenne pas quand les guichetiers sont désagréables, contrairement à la France.

Bref, il faut attendre une bonne heure jusqu'à entendre que, puisqu'on n'a pas notre passeport sur nous, on ne peut pas récupérer le colis. Après de longues minutes de négociations ("non je ne porte pas toujours mon passeport sur moi", "svp j'habite pas dans ce quartier et je n'ai pas toujours une matinée entière à consacrer à ça", "c'est bon, passez moi le colis et on ne se voit plus"), j'ai enfin pu récupérer le paquet.

J'ai donc deux nouveaux jeans et boxers! Heureusement, car les autres sont quasiment tous troués, notamment à l'entrejambe, et je me gelais un peu les couilles!

Sinon, ce n'était pas la meilleure journée de ma vie, puisque je ne peux toujours manger que des yaourts ou de la soupe froide. Donc je me suis tapé deux journées à yaourt le midi et soupe froide le soir.

J'ai connu mieux.

Sans compter qu'en cours, ce n'est pas très évident de parler en anglais en zozotant, le pire étant en roumain. Pour rouler les R, dire des "ch", "ts"...

Comme je n'en pouvais plus de bouffer de la merde, je me suis fait violence et j'ai avalé des Fornettis. ca m'a fait mal à la langue, mais j'en avais besoin.
Ma langue n'est pas trop gonflée, donc d'ici quelques jours, ça devrait aller.

De toute façon, je peux boire autant d'alcool que je veux.

Labels: ,

Saturday, November 04, 2006

Feel good

Ok, dans mon dernier post, je disais que comme mes collocs n'étaient pas là, il fallait que je fasse quelque chose de con.

Je l'ai fait, je me suis fait un piercing à la langue.

Un samedi soir, très bon plan: je ne peux pas sortir, pas fumer, je peux manger que des glaces ou du yaourt. Donc, samedi soir devant la télé, alors que tout le monde sort, à bouffer des produits laitiers avec un beefsteak dans la bouffe, de la bave aux lèvres et un goût de dentiste...

Labels:

Wednesday, November 01, 2006

Citoyen du monde

Les jours passent à Bucarest, et je ne me lasse pas...
Fêtes, rencontres, voyages (dans trois semaines à Odessa, Fin novembre en Serbie), découvertes en tout genre...

C'est véritablement la Dolce vita ici. Je ne sais pas pourquoi, mais j'aime ce pays. Il me correspond tellement. En vrak, en mouvement perpétuel, envie de vivre, de sentir, de s'éclater.
Je me sens tellement bien.... Ce pays a énormément de défauts, mais ces défauts lui donnent un charme certain.

Vera, Andreea, Andrei, Adi, Madalina, Florin, Olessia, Raluca, Vio, Violeta, Monica, ....
Mon portable regorge de prénoms qui ne m'écoquaient rien ni personne avant d'arriver...
Je fréquente des roumains, des moldaves, des espagnols, des italiens, des autrichiens, des allemands, des albanais, des nigérians...
Je peux m'exprimer dans une langue que je ne connaissais absolument pas avant d'arriver. Je me sens chez moi dans une ville dont je savais rien. Fleur, Alex, Emily, Rachel, Simon, Jorge, Pamela, Veronica, Ilione, etc..... j'ai l'impression de tous les connaitre depuis si longtemps alors que l'on habitait à des milliers de kilomètres il y a quelques mois...

Is this real life? It cannot be only Erasmus' effect...

Labels:

Kiss Factory



Bon, faisant fi de mes résolutions....

Enorme soirée hier soir!!!
Hey oui, soirée un mardi soir, ce n'est aps très sérieux, surtout lorsqu'on est censé être en European Security le lendemain à 8h30...

Mais c'était Halloween!!
La journée a servi à trouver un costume adéquat pour la soirée spéciale au Teatrul National.

Comment s'habiller?? Bon, déjà, je ne suis pas un grand fan du shopping, du fouinage dans les boutiques de Second hand, ou dans les immenses hangars. J'ai donc décidé de faire avec ce que j'avais.
Comment s'habiller? J'ai eu une idée que je qualiferais de génie: me déguiser en Alex, le personnage principal d'Orange Mécanique de Stanley Kubrick. (Boudu tu vas être fier de moi...)
Donc: chemise blanche, pantalon blanc, slip sur le pantalon, ceintures en guise de bretelles, chapeau noir, maquillage.
C'était énorme.
Je vous promets que j'aurai des photos!!
En vrac: Pamela et Cecilia en Twins de Shining (toujours Kubrick), Jorge en La Mort avec en plus un magnifique maquillage intégral, Simon euuuuh à peu près sa femme je suppose, car avec le même maquillage mais avec une longue robe, Fleur en diablesse, Emily en Ange (Fleur et Emilie, ça vous allait tellement bien!!), Ilione en veuve noire, Julie en chépas quoi mais très effrayant (robe noire et maquillage... Je sais pas comment elle a pu se faire autant draguer, lol!), Alex en.... poupée Barbie?, Manon en vampire, Markus le colloc de Romain en Momie, etc...

Bref, superbe soirée, bonne musique (ils ont passé Activ!!! si vous ne savez toujours pas ce que c'est:http://youtube.com/watch?v=DofswFWLJDM ,http://youtube.com/watch?v=Y8q8pz2KSws, http://youtube.com/watch?v=pxldrfGRHlA ), Simon est définitevement une Bitch, mais c'est comme ça que je l'adore ,je ne l'avais jamais vu autant bourré, il a dû essayer de choper toute personne de sexe féminin, ensuite on est allé au Club A, jusqu'à 6h du matin. Donc, évidemment, European Security, sans moi!

Note: je vais sérieusement m'acheter des bretelles et aller plus souvent en boite avec un chapeau, c'est fou ce que les gens (entendez: les filles) adorent jouer avec!

Là, je suis en weekend, ce qui veut dire... Ce soir, party at Underworld!

Labels: